Accueil > Actualités et médias > Audience UNSA Education auprès la Rectrice le 25 février 2019

Audience UNSA Education auprès la Rectrice le 25 février 2019

Article publié le vendredi 1er mars 2019
  • Version imprimable


Après les dernières élections professionnelles de décembre 2018, la fédération UNSA Education a demandé une audience à la Rectrice de l’Académie d’Orléans-Tours le 25 février 2019.


L’UNSA Education a rappelé :


- sa 2nde place largement devant ses suivants, avec de plusieurs organisations syndicales quasi hégémoniques en CAP comme le SNMSU, le SNPDEN et A&I.


- ses valeurs laïcité, réformisme, fraternité et qui nous caractérisent.


- son attachement a un dialogue social apaisé et constructif, loin des propositions ministérielles tout comme des procédés de certains de nos concurents.


C’est pourquoi l’UNSA Education a exprimé son opposition au Projet de loi sur la transformation de la fonction publique, en particulier la fusion CT-CHSCT irréaliste qui annulerai les lents progrès réalisé dans le domaine des conditions de travail des personnels. Même si certaines évolutions sont possibles, la dimunition des compétences des CAP est inacceptable, vu la complexité et le volume de ces opérations avec les conditions tant matérielles qu’humaines avec lesquelles l’administration doit les réaliser.

L’UNSA Education a exprimé ses exigences en termes indemnitaires. La révision du RIFSEP étant prévu pour cette année, nous avons demandé un bilan détaillé pour tous les corps. Dans le contexte budjétaires et sociétal actuel des augmentations sont indipensables. Nous avons rappelé que Le suivi des indemnités comme des bonif NBI fait l’objet de notre part d’une attention toute particulière.

Pour la rémunération des contractuels des efforts en terme de carrière comme financiers ont été fait, ils ne sont néanmoins toujours pas à la hauteur de l’investissement et des services rendus par les personnels.

Dans le domaine de la formation et de l’évolution profesionnel des personnels, l’UNSA Education a milité pour la mise en place du DIF, tout comme un élargissement du plan de requalification. Des formations d’équipe administratives élargies mises en place montrent un progrès à saluer et à encourager.


Nous avons alerté la Rectrice sur  :


- notre opposition à la destruction des CIO, le groupe de travail doit à nouveau être réuni,


- au projet d’évolution de la carte comptable


- aux suppressions de postes programmés en particulier dans les domaines administratifs.


L’UNSA Education a a nouveau réclamé la connaissance d’un calendrier des instances annuel avec le rappel de son exigence d’un décalage au mois de mars.


Nous avons rappellé notre attention sur la mise en place des réformes comme celle des lycées mis en place trop tardivement, dont les avantages doivent être davantage communiqués sans être gâchés par des difficultés de mise en oeuvre.


Pour tout complément, n’hésitez plus contactez-nous !



 
 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP