Accueil > Actualités et médias > Comité Technique Académique de repli du 18 mars 2019

Comité Technique Académique de repli du 18 mars 2019

Article publié le mardi 2 avril 2019
  • Version imprimable


Après le boycott unanime de la 1ère séance du 12 mars, le Comité Technique Académique s’est réuni le 18 mars dans une ambiance tendue, l’UNSA Education exprimant son opposition sur la plupart des points abordés, en particuliers les suppressions de postes (Voir notre déclaration liminaire).


Les CIO, les CMS comme tous les services administratifs seront une nouvelle fois particulièrement touchés c’est inacceptable alors qu’en parallèle des mutualisations de service se profilent : gestion des AESH dans le 36, début du regroupement des DOS collèges au Rectorat sur deux ans. De même des suppressions de postes enseignants sont programmés en pleine mise en œuvre de la réforme des lycées. En DDF, Chef d’Etablissement, CPE, Infirmières, aucune création alors que les travaux menés au rectorat ont démontré des besoins de plus en plus sensibles.


L’UNSA Education a voté unanimement contre les propositions de rentrée de l’administration ainsi que les autres organisations
syndicales représentatives.


L’examen des Notes de Services Mouvement des Enseignants, CPE
& PsyEn est une nouveauté imposée par la Note de Service Mobilité publié au BOEN en octobre : elles sont issues de la concertation annuelle qui a
toujours été organisé avec les organisations syndicales. Ce point est un exemple probant de l’efficacité et la qualité du dialogue social dans notre académie. Seule la 1ère Note Inter Degré du Mouvement ASH fait l’objet de remarques : l’UNSA Education qui souhaite que les collègues des deux degrés soient examinés par une commission conjointe au niveau rectoral, seule garantie d’équité possible pour tous les candidats à
ces postes spécifiques. Nos représentants feront des propositions dans le sens de la note ministérielle lors de la préparation de la note de service de l’année prochaine.


L’UNSA Education a voté contre la liste des postes spécifiques académiques : malgré un maintient à un nombre raisonnable comparé aux
postes disponibles, nous réclamons une réduction sensible en particulier pour les postes en SEGPA. La fluidité du mouvement ne pourrait qu’y gagner ainsi que la diminution de l’opacité sur certaines candidatures.


La 2nde mise en réseau de collègue, cette année dans le 37 (Ler Grand Pressigny-Preuilly sur Claise) a recueilli un vote en abstention. L’UNSA Education a obtenu la tenue d’un groupe de travail pour examiner académiquement les situations susceptibles d’être présentés dans les années à venir et rechercher des solutions adaptées.


Le projet de revalorisation des AESH a recueilli toute notre attention, néanmoins nous avons regretté son insuffisance. L’UNSA Education revendique la création d’un corps de Titulaire pour ces fonctions devenues indispensables, permettant la création entre autres d’un avancement encore inexistant et une formation encore trop limitée.


L’UNSA Education, fédération réformiste, s’engage avec tous ses syndicats, pour défendre les intérêts des personnels du service public d’éducation.


Pour tout complément, n’hésitez plus contactez-nous !


Pour rejoindre votre syndicat dans l’UNSA Education.

Documents joints



 
 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP